Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Le presbytère virtuel d'un prêtre

Site d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Catho indésirable…

Catho indésirable…

Si c’est catho, c’est pas beau ! La cathophobie est une réalité. Même si elle ne se manifeste pas explicitement. Sous couvert d’un laïcisme exacerbé, elle devient pourtant de plus en plus évidente.

Expérience faite dans le carmausin : nous proposons à divers commerçants  l’affiche (illustration jointe) d’un spectacle  mettant en scène Marie et les femmes de l’Evangile.  Nombre de commerçants trouvent cette affiche « trop catho », agressive, à la limite de l’indécence… Ces mêmes commerçants qui n’ont pas hésité à décorer leurs vitrines de toiles d’araignées ou de têtes de mort, de zombies pour annoncer Halloween…

 

Dois-je désormais me cacher et rechercher le communautarisme d’un réseau de gens « catho friendly » pour diffuser les propositions de ma paroisse ?

Aimer le sport, la musique, les déguisements de zombie, ou les marchés de Noël est tout à fait respectable dans une société démocratique et libre. La liberté d’expression de toutes opinions politiques ou religieuses est d’ailleurs garantie par la déclaration des droits de l’Homme :

 

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites. (Article 18)

 

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. (Article 19)

 

N’ai-je pas les mêmes droits en tant que catholique, que ceux qu’on accorde aux rugbymen ou aux amateurs d’art et même aux chanteurs de la chorale locale ? Quelles raisons peuvent justifier le refus de mon droit à présenter un événement catho et à inviter dans l’espace public toute personne intéressée à participer à cette initiative ?

 

La vie de l’Eglise n’intéresse plus la grande majorité. C’est un fait. Mais peut être qu’il y a malgré tout, plus de catholiques dans le Tarn que de gens intéressés par le vin primeur, par le cirque, la chasse ou par les tournois de belote ! Certes, L’Eglise a été complice dans un silence coupable sur des agissements criminels de certains prêtres. Mais au-delà du scandale, devons-nous payer les crimes de quelques-uns simplement parce que nous sommes catholiques, en nous cachant comme si nous avions à être honteux de notre foi  en Jésus-Christ ?

 

Je ne suis pas un sous-citoyen, un demi-français simplement par le fait que je sois chrétien. Je ne demande pas plus de droits que n’importe quel autre citoyen. Mais je n’en revendique pas moins !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Ce ne sont que les prémices de ce qui nous attend, nous les chrétiens . Il faudra se cacher , pour vivre sa foi , et la pratiquer .Nous seront traités comme les juives durant la seconde guerre mondiale. Comme des parias de la société . Mais cela les croyants en Christ le savent, l'Eglise vivra sa crucifixion .
Répondre
D
Ce genre d'atitude vis à vis de chrétiens n'est que prémices de ce qui reste a venir. Bientôt nous seront comme les juives durant la seconde guerre mondiale.
Répondre
P
Cachez ce saint que je ne saurais voir.
Répondre
L
Et tandis que l'on nous cloue au pilori, une autre religion voilée coure dans nos rues sans que personne n'y trouve rien à redire, c'est surtout cela que j'ai du mal à digérer! Vous avez raison de mettre en exergue les deux articles du code civile qui devraient nous protéger nous les cathos, mais qui hélas ne sert à rien !
Répondre
J
Nous vivons une drôle d'époque...
Répondre